Compagnie Nationale du Rhône : Découverte d’une entreprise aux multiples facettes

À l’invitation de ma collègue députée Emilie Chalas, je l’ai accompagnée à Lyon à la découverte de la Compagnie Nationale du Rhône, concessionnaire de l’aménagement du fleuve depuis les années 30. Une demi-journée passionnante durant laquelle nous avons été accueillis par Elisabeth Ayrault, Présidente du Directoire, Thomas San Marco, Délégué général et David Zajaczkowski, Directeur de projet, et de nombreux collaborateurs qui nous ont guidé tout au long de la visite des sites.

Première étape de ce parcours, le COCPIT (Centre d’optimisation de la production intermittente), un espace qui rassemble les équipes de prévisionnistes météo et de pilotage des aménagements hydroélectriques ainsi que des traders en charge de placer sur les marchés l’énergie produite par les ouvrages hydro-électriques installés sur toute la longueur du fleuve.

Une entreprise de pointe qui développe des technologies innovantes

Direction ensuite le Port Edouard-Herriot et la visite du CACOH (Centre d’analyse et de comportement des ouvrages hydrauliques), laboratoire de réputation mondiale, qui est l’aboutissement de 80 ans d’expérience en aménagement hydroélectrique et fluvial. Il joue un rôle important dans la capacité de CNR Ingénierie à conduire ses missions pour le compte de clients externes, dont certains prestigieux comme le canal de Panama. L’occasion aussi d’apprécier la mise en œuvre, au sein de cette entreprise vieille de 80 ans, de technologies totalement innovantes comme celle expérimentée dans le cadre du projet BOREAL destiné au renforcement des digues.

Dernière étape enfin à l’usine-écluse Pierre Bénite, sur un site de production d’hydro-électricité qui se double d’un aménagement primordial pour la navigation fluvial.

À l’image du message porté par Elisabeth Ayrault, nous avons pu embrasser les multiples facettes de la CNR, qui au-delà d’être le 2ème producteur d’hydro-électricité en France grâce à une énergie 100% renouvelable, développe aussi son activité dans la promotion de la navigation fluviale (exploitation de ports, gestion des voies navigables), la valorisation des berges au plus grand bénéfice des riverains, pêcheurs, touristes avec notamment la ViaRhona, ou encore l’intervention auprès des agriculteurs à travers l’irrigation. Une très belle entreprise, un champion français, qu’il convient de soutenir dans son activité.

3 mai 2018

1 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
Enregistrer