En gelant les contrats aidés, les services de l’Etat mettent dans l’embarras de nombreuses associations et aussi le Département dont 260 agents des collèges bénéficient de ces contrats. Ils constituent plus de 20% de l’effectif affecté à l’accueil, à l’entretien et la restauration. 70 contrats arrivent à échéance avant la fin de l’année 2010 et le Préfet de l’Isère a été alerté de l’importance du sujet. Lors du transfert des agents TOS, l’Etat n’a en effet transféré que les financements à la charge de l’employeur Education Nationale (10%), affichant à l’époque que ceux du Ministère des affaires sociales (90%) seraient maintenus.

Lire la suite