Ce dossier ne concerne pas seulement les habitants de l’agglomération grenobloise mais aussi des milliers d’isérois qui doivent se rendre chaque jour à Grenoble pour travailler ou étudier, voir consommer. C’est pour cela que le sujet me préoccupe.

Lire la suite