Les tendances observées au premier semestre 2016 en Isère se sont poursuivies au second. Sur l’ensemble de l’année, la plupart des indicateurs se sont redressés par rapport à 2015, signe d’une amélioration globale de la situation économique.

L’Isère a enregistré des créations nettes d’emplois, notamment grâce au dynamisme de l’intérim et des services.

Les défaillances d’entreprises, de même que les licenciements économiques, sont en retrait.

Le taux de chômage a continué de reculer pour le 6ème trimestre consécutif et le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a fortement diminué.

Le nombre d’allocataires du RSA est, pour fois, également en recul.

Comme au niveau national ; ce sont les jeunes qui ont profité de prioritairement de la conjoncture. En effet, aussi bien pour le chômage que pour le RSA, les plus fortes baisses ont concerné les moins de 25 ans. La reprise du secteur de l’intérim peut expliquer en partie ce phénomène, près de la moitié des emplois intérimaires étant occupés par des moins de 30 ans.

Reste à savoir dans quelle mesure cette embellie se poursuivra et s’accentuera éventuellement en 2017, dans un contexte de redémarrage de l’activité économique au niveau mondial depuis le début d’année.

Ces données résultent d’une co-publication de l’AEPI (agence d’études et de promotion de l’Isère) et du département de l’Isère.