Suite à son meeting de Lille, que pouvons-nous retenir ?

1/ Emmanuel Macron va dans les territoires ou les partis politiques traditionnels ne vont plus à l’exception du Front National. Ce dernier n’a pas l‘exclusivité du peuple français. Son projet progressiste est avant tout un rempart à un parti qui porte la haine, l’exclusion et le repli pour attiser les peurs, les utiliser et diviser la société.

2/ Le travail, valeur enracinée profondément dans cette région de France, est au cœur du projet d’Emmanuel Macron qui est le « candidat du travail ». Le travail qui redonne de la dignité et émancipe.

3/ L’école un combat prioritaire. Les inégalités dès le plus jeune Age sont les plus cruelles : à 4 ans, un enfant de milieu populaire a entendu 30 millions de mots de moins qu’un enfant de milieu aisé. Une méthode  nouvelle vraiment révolutionnaire : faire vraiment plus pour ceux qui ont moins en concentrant les moyens publics là où les capitaux privés font défaut. Par ailleurs, proposition de création d’un service sanitaire de trois mois pour les étudiants en santé, afin de faire de la prévention et du dépistage dans nos écoles.